Andreï Makine élu à l’Académie française

Belle ironie de l’Histoire, c’est Andreï Makine, né en Sibérie, qui succède à Assia Djebar, la Chercheloise (Algérie) au siège n° 5 qu’elle occupait à l’Académie Française. Ils avaient tous les deux la langue française en partage.

Nous saluons ces deux grands écrivains, unis par le fil invisible de l’écriture au service du talent et de l’émotion.