HommageAssiaDjebar_bandeau

Assia Djebar : retour sur le colloque hommage à l’académicienne franco-algérienne

Grâce au soutien du ministère de la culture, de l’université de Paris-Sorbonne et de l’association Les Amis d’Assia Djebar, le 10 février 2016, Paris rendait au musée du Petit Palais un vibrant hommage à l’une des plus belles plumes de France et d’Algérie, Assia Djebar, disparue bien qu’éternelle par son legs le 6 février 2015. Elle fit vibrer la langue française dans le monde. La francophonie fut son faisceau de lumière. L’œuvre de cette Immortelle a constitué un pont entre les deux rives de la Méditerranée. L’association « La République ensemble » créée pour unifier les cœurs par la culture et le savoir a aussi été la cheville ouvrière de ce colloque et finalisera sa restitution pour l’automne 2017.

L’engagement pour la liberté et l’histoire des femmes à travers les œuvres d’Assia Djebar furent les deux thèmes du colloque organisé lors de son hommage. Nombreux furent les intervenants de qualité, historiens, écrivains ou fins connaisseurs de l’œuvre de l’écrivaine. Qu’ils soient une nouvelle fois remerciés.

Comme le rappelait André Malraux, l’art est la seule chose qui résiste à la mort car il demeure, malgré le temps qui passe. Encore faut-il ne pas l’oublier, toujours se souvenir des noms, des œuvres. C’est pourquoi notre association s’est engagée à ce qu’un lieu dédié aux livres à Paris, une bibliothèque, par exemple, porte le nom d’Assia Djebar.

Une réponse est attendue prochainement de la part de la maire, Anne Hidalgo, et de son adjointe à la mémoire Catherine Vieu-Charrier. Étendard de la liberté des femmes, du dialogue interculturel et de la langue française notamment, le nom de l’écrivaine nous rappellera combien la langue Française a joué un rôle primordial et émancipateur, surtout pour les nations issues des anciennes colonies françaises.